Titre

Actualités
Sculptures
Photographies
Contact





Vit et travaille à Saint Maur des Fossés.
Parallèlement à son travail personnel elle agit depuis 2015 en duo avec l'artiste Julie Marchal et fait partie du studio de design Maison Table.
Elle est également co-fondatrice de l'association Société Sauvage.

matbarrio@gmail.com

«  Mathilde Barrio Nuevo a d’abord concentré ses recherches sur les mécanismes de construction de la fiction, en puisant ses références dans le cinéma fantastique, la première source de ses répertoires d’images. Elle définit son travail comme une recherche esthétique liée en particulier aux notions de mémoire et de culture qu’elle envisage comme des moteurs universels. Considérant son environnement de travail comme un « plateau de tournage », elle conçoit alors des installations en volumes associant la sculpture, la photographie et les objets empruntés au quotidien, qui font l’objet d’un important travail de scénario et de mise en scène, et utilise l’espace d’exposition comme décors réel. Partie intégrante de l’oeuvre, l’espace qui accueille celle-ci est appréhendé dans toutes ses composantes, son architecture, son histoire…Il génère un agencement variable, qui est pour l’artiste « une base polymorphe et latente ». Mathilde Barrio Nuevo s’est ainsi intéressée aux codes qui traversent quotidiennement les systèmes de représentation (cinématographiques mais aussi images publicitaires, télévisuelles, numériques…) et qui permettent de construire un scénario, des personnages, une fiction.
Cette culture populaire et cette communication par l’image ont donc constitué pour l’artiste un véritable matériau d’observation, et, plus largement, un support d’analyse du monde contemporain, de ses peurs et de ses projections. Les formes élaborées par l’artiste, qui condensent également différentes influences esthétiques - le minimalisme, le land art, le design, la musique électronique…- s’assimilent pour elle à des « tableaux en volume ». Les pièces récentes de Mathilde Barrio Nuevo marquent une nouvelle étape dans son travail, avec un déplacement de ses centres d’intérêt vers l’architecture, le graphisme ou les sciences, et une recherche visant désormais à épurer les objets et leur scénographie en les allégeant, par exemple, de procédés théâtraux. Mathilde Barrio Nuevo considère l’artiste comme un chercheur et déclare : « l’archéologue cherche les formes du passé ; l’artiste, au sens large, crée les formes du futur ». Elle souligne ainsi les analogies entre les deux démarches et leurs étapes de production : la formulation d’hypothèses est suivie par l’élaboration d’une méthodologie et d’un outillage adapté, avant de travailler à la présentation publique du résultat.  »

Corinne Guerci, Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne - 2013



-----------------------


© 2005 – 2017 MBN

Design Maison Table + Berta










Développé avec Berta.me